Mika au Cirque d'Hiver

Publié le par Emi

Je continue à rattraper mon retard de blogging ......Après le résumé du concert de Charlie Winston , voici le résumé du concert de Mika qui s'est tenu deux jours plus tard, le 12 juin, au Cirque d'Hiver.

Il faut savoir que je suis une fan [j'ai un côté très fan comme fille] des premières heures, dès son apparition à taratata bien avant que Le Grand Journal de Canal + ne choisisse "Relax, Take it easy" comme générique.

Malheureusement, pour cause de départ en Australie puis d'examens (moins drôle), j'avais raté ses concerts à l'Olympia et au Parc des Princes.

Autant vous dire, qu'il était hors de question que je rate son concert, acoustique s'il vous plait, au Cirque d'Hiver pour la sortie du nouvel EP (4 titres) "Song for Sorrow" et quelques mois avant la sortie de son nouvel album annoncé pour septembre.

C'était d'autant plus interressant que 1) ça faisait longtemps que l'on avait plus vraiment entendu Mika et 2) on nous rebats les oreilles comme quoi Sliimy (que j'aime plutôt bien d'ailleurs) serait le nouveau Mika !!!



Tout d'abord, ce qui frappe, il faut bien le dire, c'est le magnifique décor du Cirque d'Hiver ... (qui m'a presque donné envie d'aller au cirque d'ailleurs) qui colle à merveille avec la personnalité de Mika.

Ce qui frappe ensuite, c'est l'énergie et la générosité de ce chanteur [qui n'a pas hésité à faire monter sur scène et sur son piano une petite fille du public - pour le coup j'ai beaucoup regretté de ne pas être une petite blonde de 10 ans avec une robe rose) et la manière qu'il a de "soulever la salle" et à faire du temps du concert un vrai moment de joie collective.

Ce qui impressionne c'est sa voix, aboislument incroyable et qui, même après 2 heures de concert reste toujours aussi juste, puissante et bien timbrée !

 Tout ça pour dire  que :

1. si vous avez loupé ce concert, tant pis pour vous,
2. si vous pouvez avoir des places pour sa prochaine tournée, n'hésitez pas 1/4 de seconde !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article